Facebook Twitter partagez sur Google + partagez sur Linkedin partagez sur Viadeo Email

Accueil/Actualités/Biodiversité : pourquoi et comment évaluer sa prise en compte par les entreprises ?

12/09/2016 | Environnement

Biodiversité : pourquoi et comment évaluer sa prise en compte par les entreprises ?

Web-conférences les  26 Octobre (14h-15h), 17 novembre(10h-11h) et 14 décembre (10h- 11h)

Le groupe AFNOR organise, 3 web-conférences pour présenter les enjeux d’un nouveau modèle d’évaluation de la prise en compte de la biodiversité par les entreprises.

La protection de la biodiversité est un des domaines d’action de la Responsabilité sociétale des entreprises selon l’ISO 26 000. Ce webinar peut donc venir enrichir la communauté d’entreprises responsables.

Adoptée le 20 juillet dernier par le Parlement, la loi sur la biodiversité a été publiée le 9 août au Journal officiel. Au-delà de la création de l’Agence française pour la biodiversité, ce texte fixe des objectifs ambitieux de par les nouveaux principes inscrits dans le code de l’Environnement : solidarité écologique et objectif de « zéro perte nette de biodiversité », protection des sols d’intérêt général, désormais intégrés au patrimoine commun de la nation, chapitre sur la compensation des atteintes à la biodiversité…

La loi sur la biodiversité inscrit également dans le code civil un régime de réparation du préjudice écologique, selon le principe du pollueur-payeur.

Ses 174 articles visent à ce que la biodiversité devienne une thématique que les entreprises s’approprient naturellement et inscrivent dans leur stratégie de développement. Est consacrée l’idée qu’aucun organisme ne doit passer à côté de cet enjeu, quelle que soit son activité, de par ses métiers, les sites qu’il gère ou dont il a la responsabilité, l’impact de ses produits et services tout au long de leur cycle de vie.

S’évaluer pour avancer

Face aux objectifs fixés par la loi et les décrets qui s’en suivent, les organismes publics et privés sont amenés à faire un premier état des lieux de leur prise en compte des enjeux portés par la biodiversité.

En fournisseur de solutions, le groupe AFNOR a développé une méthodologie d’évaluation, basées sur des normes volontaires de management de la biodiversité récemment publiées et des guides de bonnes pratiques. Cette méthodologie identifie quatre niveaux d’action pour les organismes :

  • éviter tout impact négatif sur certaines composantes de la biodiversité ;
  • réduire la durée, l’intensité et/ou l’ampleur des impacts ;
  • réhabiliter des écosystèmes dégradés ou restaurer des écosystèmes détruits à la suite d’impacts qui ne pourraient pas être totalement évités et/ou réduits ou qui ne l’ont pas été par le passé ;
  • améliorer, afin de compenser tout impact négatif résiduel et notable qui ne pourrait pas être évité, réduit et/ou réhabilité ou restauré, afin d’aboutir à une absence de perte nette ou un gain net en matière de biodiversité.

Nous vous invitons à découvrir nos solutions d’évaluation au cours d’une web-conférence animée par notre expert du sujet, Hervé Ross-Carré.

La participation à ces web-conférences est gratuite.
Inscriptions en suivant ce lien : https://attendee.gotowebinar.com/rt/5472677667404946690

 

actualités

actualités

Plus de 45 entreprises sur tout le territoire Auvergne-Rhône-Alpes optent pour la compétitivité durable

28/11/2016|Environnement

A fin novembre 2016, déjà plus de 45 PME ont entrepris une démarche « compétitivité durable » via le programme CD2Pro du PLAN PME. Parmi elles, 3 PME des territoires auvergnats. A ce jour, ces industriels souhaitent traiter des thématiques telles que : Diminuer la consommation de ressources de procédés (matières, énergie, consommables, …) 27% […]  Lire la suite

CD2PRO : Témoignage de l’entreprise NICOMATIC

25/11/2016|Environnement

NICOMATIC est une PME familiale de la Haute-Savoie avec près de 250 salariés et 25M€ de CA. Forte de ses 40 ans d’expérience dans le décolletage cette société s’est spécialisée dans fabrication de connectiques pour milieux sévères tels que l’aéronautique et la défense. Ouverte à l’internationale, elle exporte dans plus de 50 pays. Des produits […]  Lire la suite

ACCES Rhône-Alpes RSE : L’entreprise Luquet Duranton témoigne

07/09/2016|Environnement

Florent Emy, co-président et Benoît Staville, chef de projet RSE Basée à Annonay et employant 59 personnes, Luquet Duranton est un spécialiste reconnu dans le monde de la santé et dans les administrations, de solutions et produits imprimés. En 2011, des repreneurs ont racheté l’entreprise et initié son évolution. Ils ont profité d’ACCES Rhône-Alpes RSE pour […]  Lire la suite